TRANSIMEX convoie les équipements de la partie opérationnelle

Le 13 novembre 2014, China International Water & Electric Corporation (CWE), maître d’œuvre du projet de construction du barrage hydro-électrique de Lom Pangar, a sollicité l’expertise de TRANSIMEX pour l’acheminement du matériel sur le site de construction de cet ouvrage. Les équipements transportés pour cette infrastructure commandée par Electricity Development Corporation (Edc) sont de type hydro-électro mécanique. Il s’agit d’un blindage et de deux conduites forcées qui ont été fabriqués en Chine par Sino-hydro et qui permettront d’équiper la partie opérationnelle de ce barrage. Le projet de Lom Pangar, faut il le souligner, est un barrage réservoir de 6 milliards de m3 d’eau et qui va permettre la régulation du Bassin de la Sanaga et par effet d’entraînement donc permettre la construction du nouveau barrage dans le bassin de la Sanaga. C’est un projet important pour le Cameroun, c’est un projet éminemment structurel dans la perspective de l’industrialisation du Cameroun tant il est vrai que s’il n’y a pas d’énergie, il n’y a pas de développement.  Les pièces transportées par TRANSIMEX font partie de la macro structure qui se met progressivement en place après le bétonnage et les remblais.« Il est question maintenant, de réaliser la partie centrale du barrage  encore appelée la partie opérationnelle.  Cette partie opérationnelle est l’endroit où on retrouve les ouvrages de restitution, les blindages, les vannes et les conduites forcées », explique Roger TAKAM Spécialiste  communication du projet de construction du barrage hydro-électrique de Lom Pangar à Electricity Development Corporation (EDC). Tous ces instruments, dont cette cargaison fait partie du premier lot,  le second lot étant annoncé dans les jours à venir, va compléter l’arsenal convoyé actuellement. « C’est un plaisir de travailler avec un partenaire comme TRANSIMEX. Nous avons vu la capacité de déploiement, nous avons vu le potentiel logistique et nous pensons qu’effectivement il faut avoir des capacités hors normes pour pouvoir transporter des infrastructures d’un tel niveau», souligne Roger TAKAM. Le voyage va durer trois ou quatre jours entre Douala et Lom Pangar, avec des poses. Ce premier convoi est composé de 7 camions sur une vingtaine qui feront le transport des équipements. La réalisation de ce projet est un espoir partagé par tous ceux qui suivent le déroulement des travaux à cause de l’impact que sa mise en fonctionnement aura sur les populations, qui attendent avec beaucoup d’envie, beaucoup d’impatience et beaucoup d’attentes. L’acheminement de ces équipements sur le site marque un pas décisif dans la perspective de la mise en eau de ce barrage en septembre 2015.

Gislain AMBA KALEDJE